gtag('config', 'UA-139469104-4', { 'optimize_id': 'GTM-KCGS4VF'});

Changement climatique: ce que fait l’UE

Le réchauffement climatique

Les changement climatique actuels de la planète, transforment le monde.

Les deux dernières décennies ont connu 18 des années les plus chaudes, jamais enregistrées. Et les événements météorologiques extrêmes, tels que:

les incendies de forêt, les vagues de chaleur et les inondations, sont de plus en plus fréquents en Europe et ailleurs.

Les scientifiques avertissent que sans action urgente, le réchauffement climatique devrait dépasser 2 ° C. Au-dessus des niveaux préindustriels d’ici 2060. Et pourrait même atteindre 5 ° C d’ici la fin du siècle.

Une telle augmentation de la température mondiale, aura un impact dévastateur sur la nature. Entraînant des changements irréversibles dans de nombreux écosystèmes, et une perte de biodiversité qui en résulte.

Des températures plus élevées, et une intensification des événements météorologiques entraîneront également des coûts énormes. Pour l’économie de l’UE, et entraveront la capacité des pays à produire des aliments.

Le changement climatique concerne tout le monde, et nécessite une coopération mondiale. L’UE est déterminée à contribuer à élever l’ambition mondiale, et montre l’exemple.

L’UE est l’un des signataires de l’accord de Paris. Qui vise à limiter le réchauffement climatique, bien en dessous de 2 ° C, et à poursuivre les efforts pour le limiter à 1,5 ° C. Les pays de l’UE ont approuvé l’objectif de neutralité climatique d’ici 2050, conformément à l’accord de Paris.

La réponse de l’UE au changement climatique:

L’UE a fixé des mesures, et des objectifs ambitieux pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Elle l’a fait en définissant des objectifs d’émissions, pour les secteurs clés de son économie.

Les objectifs 2020

Le premier paquet de mesures climatiques, et énergétiques de l’UE a été approuvé en 2008, et fixe des objectifs pour 2020.

Ce sont:

Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20%, (par rapport à 1990).

augmenter la part des énergies renouvelables, jusqu’à 20%,une amélioration de 20% de l’efficacité énergétique,Pour atteindre ces objectifs.

L’UE a développé, puis réformé, le système d’échange de quotas d’émission de l’UE (ETS). Qui vise à réduire les émissions de gaz, à effet de serre en particulier des industries à forte intensité énergétique, et des centrales électriques.

Dans les secteurs du bâtiment, des transports et de l’agriculture, des objectifs nationaux d’émission ont été fixés, dans le cadre de la réglementation du partage des efforts.

L’UE est déjà en avance sur ces objectifs. En 2017, les émissions de gaz à effet de serre avaient été réduites de 22%. Soit deux points de pourcentage au-dessus de l’objectif initial de 20%.

  • Le Conseil adopte un paquet législatif climat-énergie, (communiqué de presse, 6 avril 2009)
  • Réforme du système d’échange de quotas d’émission de l’UE.

Les objectifs 2030

En 2014, le cadre climat et énergie 2030 a été convenu avec un ensemble d’objectifs, encore plus ambitieux pour la période 2021-2030.

Par ces objectifs, l’UE s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030, par rapport à 1990.

Le cadre contient des politiques et des objectifs visant à rendre l’économie et le système énergétique de l’UE plus compétitifs, sûrs et durables.

Il a également réformé le SEQE, adopté des règles de surveillance et de communication de l’information, et a déclaré la nécessité de plans climatiques, et énergétiques nationaux et de stratégies à long terme.

  • Conseil européen, 23-24 octobre 2014
  • Cadre climat et énergie 2030; 

Actions politiques récentes:

Une fois les objectifs convenus, l’UE a mis en place des actions et des mesures visant à garantir que les objectifs sont atteints.

Voici quelques-unes des lois les plus récentes:

L’économie circulaire

Changement climatique: Économie circulaire

Économie circulaire En mai 2019, l’UE a adopté une interdiction des articles en plastique à usage unique.

Par cette interdiction, l’UE a établi des règles plus strictes pour les types de produits et d’emballages qui figurent parmi les dix articles les plus fréquemment trouvés, polluant les plages européennes.

Les nouvelles reglementation,interdisent l’utilisation de certains bien en plastique jetables pour lesquels il existe des alternatives.

Le Conseil adopte une interdiction sur les plastiques à usage unique, (communiqué de presse, 21 mai 2019)

En mai 2018, l’UE a décidé de nouvelles règles de gestion des déchets, et a fixé des objectifs juridiquement contraignants pour le recyclage.

Ces poinjts concernent les déchets municipaux, le recyclage des matériaux d’emballage aussi que les décharges.

Gestion des déchets et recyclage:

le Conseil adopte de nouvelles règles (communiqué de presse, 22 mai 2018).

Émissions de CO2 des transports

En avril 2019,des limites d’émission plus strictes, pour les voitures et les camionnettes ont été décidées. Afin de garantir qu’à partir de 2030, les nouvelles voitures émettront en moyenne 37,5%, de CO2 en moins. Ainsi les nouvelles camionnettes émettront en moyenne 31% de CO2 en moins par rapport aux niveaux de 2021.

Entre 2025 et 2029, les voitures et les camionnettes devront émettre en moyenne 15% de CO2 en moins.

Des normes d’émission de CO2 plus strictes pour les voitures et les camionnettes approuvées par le Conseil (communiqué de presse, 15 avril 2019).

Des limites pour les camions et autres véhicules lourds ont été adoptées en juin 2019.

De nouvelles règles obligeront les constructeurs à réduire les émissions de CO2 des nouveaux camions en moyenne de 15%, à partir de 2025 et de 30% à partir de 2030, par rapport aux niveaux de 2019.

Réduction des émissions, le Conseil adopte des normes de CO2 pour les camions (communiqué de presse, 13 juin 2019).

Changement climatique: Paquet énergie propre

L’UE a adopté de nouveaux textes législatifs qui font partie du paquet sur l’énergie propre.

  • une directive révisée sur l’efficacité énergétique
  • une directive révisée sur les énergies renouvelables,
  • un règlement de gouvernance

Le paquet est essentiel à la réalisation des objectifs climatiques, et énergétiques à l’horizon 2030. Et définit les mécanismes de collaboration, et de contrôle pour les États membres de l’UE dans le secteur de l’énergie.

Système d’échange de quotas d’émission de l’UE:

En février 2018, l’UE a adopté des règles révisées pour le système d’échange de quotas d’émission de l’UE (ETS).

Créé en 2005, il est le premier grand marché mondial du carbone, et reste le plus grand.

Il fixe un plafond sur la quantité de CO2 que l’industrie lourde, et les centrales électriques peuvent émettre.

Le volume total des émissions autorisées est distribué aux entreprises, sous forme de permis qui peuvent être échangés.

Réforme du système d’échange de quotas d’émission de l’UE: le Conseil approuve de nouvelles règles pour la période 2021-2030 (communiqué de presse, 27 février 2018)

En décembre 2019, l’UE et la Suisse ont convenu de lier leurs systèmes d’échange de droits d’émission.

Cet accord sera mutuellement bénéfique pour l’UE, et la Confédération suisse. Car l’établissement de liens entre les systèmes de plafonnement, et d’échange. Peut accroître la disponibilité d’opportunités de réduction, et améliorer la rentabilité des échanges de droits d’émission.

Lien de la Suisse avec le système d’échange de quotas d’émission de l’UE – entrée en vigueur le 1er janvier 2020 (communiqué de presse, 9 décembre 2019)

Utilisation des terres et foresterie

En mai 2018, un nouveau règlement visant à améliorer la protection, et la gestion des terres et des forêts a été approuvé.

Grâce à ce règlement, les émissions de gaz à effet de serre provenant de l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres, et de la foresterie (UTCATF). Sont désormais incluses dans le cadre climatique et énergétique 2030.

Meilleure protection et gestion des terres et des forêts dans l’Union: le Conseil adopte un nouveau règlement (communiqué de presse, 14 mai 2018)

Changement climatique: La stratégie climatique à long terme de l’UE

En décembre 2019, les dirigeants de l’UE ont approuvé l’objectif de parvenir à une UE climatique-ment neutre d’ici 2050.

La Pologne n’a pas pu s’engager à ce stade à mettre en œuvre cet objectif, et le Conseil européen réexaminera la question en juin 2020.

Les dirigeants de l’UE ont également demandé au Conseil, de faire avancer les travaux sur l’accord vert européen.

Les dirigeants ont reconnu la nécessité de mettre en place un cadre favorable. Pour assurer une transition rentable, ainsi que socialement équilibrée, et équitable vers la neutralité climatique.

En tenant compte des différentes circonstances nationales.

Le prochain budget à long terme de l’UE, connu sous le nom de cadre financier pluriannuel (CFP), qui fait actuellement l’objet de négociations, contribuera de manière significative à l’action climatique.

Le mécanisme de transition juste sera mis en place pour fournir un soutien aux régions et secteurs les plus touchés par la transition.

Dans le même temps, les dirigeants de l’UE ont souligné la nécessité d’assurer la sécurité énergétique. Et de respecter le droit de chaque pays de l’UE, de décider de son propre bouquet énergétique. Y compris l’énergie nucléaire, et des meilleures technologies.

Ils ont également déclaré que la neutralité climatique devrait être atteinte de manière à favoriser la compétitivité de l’UE.

Si nécessaire, l’UE devrait concevoir des mesures conformes à l’OMC pour lutter contre les fuites de carbone.

Les dirigeants de l’UE ont invité la Commission, à préparer une proposition de stratégie à long terme, de l’UE le plus tôt possible en 2020. En vue de son adoption par le Conseil et de sa soumission à la CCNUCC.

Et après une analyse d’impact approfondie. Une proposition de mise à jour de la contribution déterminée au niveau national (CDN) de l’UE, au titre de l’accord de Paris pour 2030.

Facebook

Leave a Comment