gtag('config', 'UA-139469104-4', { 'optimize_id': 'GTM-KCGS4VF'});

La Bourse de Paris attentiste à mi-séance (+0,03%)

BOURSE DE PARIS

La Bourse de Paris devrait atteindre son équilibre à mi-session (+ 0,03%). Lundi en attendant la signature de l’accord commercial partiel, entre les Etats-Unis et la Chine et le début des résultats de la saison.

A 13h35 (12h35 GMT), l’indice CAC 40 a glané 2,10 points à 6 039,21 points, pour un volume d’échange de 892 millions d’euros. Vendredi, il a terminé presque stable (-0,09%) à 6 037,11 points.

La Bourse de Paris

La côte parisienne est restée proche de l’équilibre depuis l’ouverture.

Wall Street s’apprêtait à s’ouvrir dans le vert. Le contrat à terme sur l’indice phare Dow Jones Industrial Average, a connut une progression de 0,29%, comme l’indice S&P 500 plus large (+0,29%) ,et celui sur le Nasdaq hautement technologique, de 0,39%.

Le marché japonais actuellement fermé.

Les investisseurs, digèrent encore les derniers développements géopolitiques.Entre les Etats-Unis et l’Iran.et le rapport décevant sur l’emploi américain vendredi. écrit Pierre Veyret, analyste technique chez ActivTrades.

L’ensemble des données économiques au niveau international. La signature d un contrat commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et le commencement de la période des bénéfices. Devraient donner le ton aux marchés financiers, explique l’expert.

Si le calendrier est respecté, la Chine et les Etats-Unis, doivent ratifier mercredi.

La première étape d’un accord commercial à Washington, officialisation attendue depuis des mois par les marchés. Dans un contexte de ralentissement économique mondial.

Le président Donald Trump a averti jeudi,que la ratification d’un accord de phase 2, pourrait être reportée, après l’élection présidentielle américaine de novembre.

– Renault en situation délicate –

On prend  l’exemple  des droits de propriété intellectuelle.Sous cet ensemble de thèmes, il est peu probable, que la seconde phase de l’accord commercial soit réalisée.

Pékin peut jouer sur le long terme.Et il est encore moins probable qu’il fasse trop de concessions au président Trump. A écrit David Madden, analyste chez CMC Markets.

En Europe, l’économie britannique s’est contractée de 0,3% en novembre. Sur un mois,souffrant d’un ralentissement. Tant de services que de la production, et continuant de faiblir à l’approche du Brexit.

En termes de valeurs. Renault, la plus forte baisse du CAC 40, recule de 2,45% à 40,82 euros.Après les derniers rebondissements de la saga Carlos Ghosn . et de l’autre part, Nissan envisage une éventuelle séparation de Renault.Selon Bloomberg.

A l’opposé,de l’indice Publicis, a profité (+ 2,96% à 43,19 euros) d’une augmentation de la recommandation. De « racheter » contre « neutre » par Goldman Sachs.

PSA a vendu 0,72% à 20,72 euros. La famille Peugeot, qui détiendra un peu plus de 6% du capital du groupe. Issu de la fusion de PSA et de Fiat Chrysler.Entend exercer son option pour acquérir 2,5% supplémentaires. Dans les plus brefs délais, a-t-elle déclaré dans un entretien dimanche exclusif à L’Est Républicain.

Vivendi a perdu 0,73% à 25,71 euros. Apres que les actionnaires du groupe italien Mediaset ont validé vendredi les amendements,à son projet de holding européenne.

Euronext a pris 0,13% à 77,15 euros.Tendis que Jefferies a commencé à suivre le titre à acheter. et avec un cours de 88 euros comme objectif .

 

Leave a Comment