La Chine: zéro nouvelle infection locale

0
29
La Chine: zéro nouvelle infection
La Chine: zéro nouvelle infection

La Chine: zéro nouvelle infection locale

Au niveau local la Chine n’a signalé aucune infection, un tournant majeur. Pour la 1erre fois depuis le commencement de la crise des coronavirus.

Un jalon dans sa bataille coûteuse contre l’épidémie.Cela est depuis devenu une pandémie, entravant la vie quotidienne et l’activité économique dans le monde.

Les autorités ont signalé que 34 nouveaux cas de coronavirus ont été bien confirmés, tous comprenant des personnes venues en Chine.

En indiquant que la fin de l’épidémie chinoise pourrait être à l’horizon. Cette information pourrait ouvrir la voie à des responsables, qui se concentrent davantage sur La reprise économique du pays.

Qui s’est presque cessé après que le gouvernement a exigé des restrictions de voyage, ainsi des mesures de quarantaine.

Ces derniers jours, la vie économique a repris avec des changements et des débuts.

Mais la Chine n’est pas hors de danger encore. Les experts ont déclaré qu’au moins 14 jours consécutifs devraient être vus sans nouvelles infections. A fin que l’épidémie soit considérée comme terminée.

Il reste à voir si le virus réapparaîtra alors que la vie quotidienne se poursuit et que les restrictions de voyage à travers le pays seront levées.

« Il est si clair que les différents mesures prises en Chine, ont presque mis fin au niveau de leur 1er stade d’infections ». A annoncé Ben Cowling, professeur, & chef de la division d’épidémiologie.

« La question qui se pose, est quarrivera t’il s’il y a une nouvelle vague. Car le type de mesures que la Chine a appliqué, ne sont pas nécessairement durables à long terme.

 » Pour absorber l’épidémie, les autorités ont verrouillé les lieux de travail ainsi les écoles. Et imposé des restrictions de voyage, et de quarantaine, à de larges pans de la population, et à de plusieurs visiteurs étrangers.

Depuis le mois de Janvier, plus de 50 millions de personnes, dans la province centrale du Hubei. Aussi bien sa capitale, Wuhan, où la flambée a débuté, ont été soumises à une strict fermeture.

L’ICE a déclaré qu’elle ne procéderait qu’à des arrestations «critiques» jusqu’à la fin de la crise.

L’immigration, et les douanes ont annoncé mercredi qu’elles cesseraient de procéder à des arrestations. A l’exception de celles qui sont considérées comme «essentielles, à la mission». Jusqu’à ce que la crise des coronavirus soit passée.

La peur d’une épidémie, dans les centres de détention de l’agence grandit. Dans certaines installations, les détenus sont détenus dans leurs cellules, jusqu’à 21 heures par jour. Y compris pendant les repas.

Mesures, selon les responsables, nécessaires pour empêcher la propagation du coronavirus. Mais dans d’autres centres, les demandes d’eau chaude, ou de produits de nettoyage sont refusées. Car les articles peuvent être considérés comme de la contrebande dangereuse. Aucun cas de coronavirus n’a été signalé dans les centres de détention, et les prisons qui abritent des immigrants détenus à travers le pays.

Mais 10 immigrants détenus dans un centre de détention contractuel à Aurora, au Colorado, ont été « cohortés » dans un dortoir isolé depuis mardi, et étaient étroitement surveillés. « A indiqué l’agence »

Les plus de 37 000 personnes détenues par l’agence, pourraient être particulièrement vulnérables. Si des cas apparaissent en raison des locaux d’habitation étroits, des salles de bains communes, et des grandes cafétérias ouvertes.

Et pourtant, les mesures destinées à contenir le virus ont non seulement créé un plus grand inconfort, dans les endroits où les détenus disent que les conditions sont difficiles dans le meilleur des cas. Mais provoquent également de l’anxiété et de la peur.

À la prison du comté de Bergen dans le New Jersey, où ICE emmène de nombreux immigrants qu’il détient à New York.

Les craintes de tomber malades ont été attisées par la vue d’un détenu malade, qui a été renvoyé par des personnes en costume Hazmat le week-end dernier. A déclaré un détenu à sa femme.

Le malade a ensuite été renvoyé à l’unité sans explication. Alors que l’ICE continuait à procéder à des arrestations, les craintes avaient été exacerbées par l’arrivée d’hommes nouvellement détenus. A indiqué mercredi un autre.

Plusieurs détenus de l’ICE disent qu’ils ont l’impression d’être des canards assis, qui seront inévitablement infectés.

« Les responsables ici ne nous ont pas informés de ce qui arrive à l’extérieur.ni sur les différents précautions à respecter. » Selon un homme du Congo qui est détenu dans une installation de Karnes City, au Texas.

 Trump a signé un projet de loi prévoyant des congés de maladie payés, des tests gratuits et d’autres avantages.

Un programme de secours pour fournir des congés de maladie, des allocations de chômage, des tests de coronavirus gratuits, et une aide alimentaire et médicale aux personnes touchées par la pandémie. A été promulgué par le président Trump mercredi soir, après que le Sénat l’a adopté par une large marge.

Il a été approuvé par la Chambre la semaine dernière. Le vote au Sénat a été de 90 à 8, après que le leader de la majorité, le sénateur Mitch McConnell. Républicain du Kentucky, a exhorté les conservateurs, qui n’aimaient pas le projet de loi à « bâillonner et voter pour lui de toute façon. »

deuxième plan de stabilisation économique:

Les législateurs et la Maison Blanche préparent déjà un autre plan de stabilisation économique qui enverrait des paiements directs aux contribuables et accorderait des prêts aux entreprises.

«Nous évoluons rapidement parce que la situation l’exige», a déclaré M. McConnell. Un aperçu du nouveau paquet, dont une copie a été obtenue par le New York Times, prévoit un total de 1 billion de dollars de dépenses. Qui comprendrait également 50 milliards de dollars, pour les prêts garantis pour l’industrie du transport aérien. Et 150 milliards de dollars supplémentaires pour les prêts garantis ou des garanties de prêt pour d’autres secteurs de l’économie.

Cela permettrait au Fonds de stabilisation des changes, un compte de réserve d’urgence généralement utilisé pour les interventions sur le marché des devises, d’être utilisé pour couvrir ces coûts, et de garantir également temporairement des fonds communs de placement du marché monétaire.

Les législateurs progressaient rapidement pour rassembler ces propositions et d’autres dans la législation, mais les détails restaient loin d’être complets.

La proposition du département du Trésor prévoit deux séries de chèques envoyés directement aux contribuables américains les 6 avril et 18 mai.

Les paiements dépendront du revenu du bénéficiaire et de la taille de la famille, a indiqué le résumé. Chaque cycle débourserait 250 milliards de dollars.

Deux membres du Congrès testent positifs pour le coronavirus.

Pour la première fois, les légions d’Américains infectés comprennent des membres du Congrès en place: le représentant Mario Diaz-Balart, républicain de Floride, qui était sur le parquet de la Chambre aussi tôt que samedi matin, et le représentant Ben McAdams, démocrate de l’Utah.

M. Diaz-Balart

Dans un communiqué, M. Diaz-Balart a déclaré qu’il avait développé des symptômes plus tard samedi et avait reçu un résultat de test positif mercredi.

Il travaille depuis son appartement à Washington en auto-quarantaine, a-t-il dit, et n’a pas l’intention de rentrer chez lui pour éviter d’exposer sa famille.

Il a dit que sa femme, Tia, avait des conditions sous-jacentes « qui la mettaient en danger exceptionnellement élevé. »

«Je souhaite que tout le monde sache, que je me sens beaucoup bien aujourd’hui», a déclaré M. Diaz-Balart.

«Cependant, il est si essentiel que tout le monde prenne cela au sérieux, et suive C.D.C. directives pour éviter de touché la maladie et de limiter la propagation de ce virus.

«Nous devons continuer à travailler ensemble pour devenir un pays plus fort en ces temps difficiles.» M. McAdams a déclaré dans un communiqué qu’il avait développé des symptômes de rhume à la maison samedi soir après son retour de Washington. Et s’était isolé.

Plus tard, il a développé de la fièvre, une toux sèche et une respiration difficile, et a appris mercredi que ses résultats de test étaient positifs.

Il a dit qu’il continuerait de travailler à domicile jusqu’à ce qu’il soit sûr de mettre fin à son auto-quarantaine.

Plusieurs autres membres du Congrès ont déclaré qu’ils étaient en auto-quarantaine après avoir interagi avec des personnes testées positives pour le coronavirus.

Il s’agit du:

sénateur Ted Cruz du Texas; Le sénateur Rick Scott de Floride; La sénatrice Lindsey Graham de Caroline du Sud; Le représentant Paul Gosar de l’Arizona;Doug Collins de Géorgie;Mark Meadows de Caroline du Nord; & le représentant Matt Gaetz de Floride, tous républicains.

Les patients hospitalisés aux États-Unis

Non seulement ceux nées en 1970, 1980 et 1990 qui sont  atteints par le coronavirus. mais aussi bien les adultes américains de tous âges, selon un rapport sur près de 2500 cas aux États-Unis.

Selon un rapport publié par les Centers for Disease Control and Prevention,ce Mercredi comme dans d’autres pays.

Les malades les plus âgés étaient les plus à risque de tomber gravement malades ou de décédé.

En revanche sur les 508 malades touché par le coronavirus, connus pour avoir été hospitalisés aux États-Unis, 38% étaient notablement plus jeunes, entre (20 & 54 ans).

«A mon avis tout le monde devrait faire attention», a déclaré Stephen S. Morse, professeur d’épidémiologie à l’Université Columbia.

«Ce ne sera pas uniquement les personnes âgées. Il y aura même des personnes de 20 ans et plus. »

Le Dr Deborah Perks, coordinatrice de l’équipe d’administration de Trump, a appelé mercredi pour que la génération du millénaire cesse de socialiser en groupe et prenne soin de se protéger et de protéger les autres.

« vous êtes apte de le transmettre à quelqu’un qui a une maladie, qu’aucun de nous ne connaît et produit par la suite un résultat catastrophique ». A déclaré le Dr Birx.

Dans le C.D.C. rapport, 20% des patients hospitalisés, et 12 % des patients en soins intensifs. âgées entre 20 &44 ans, couvrant principalement la génération du millénaire.

Un traitement prometteur échoue et le W.H.O. annonce un procès international.

Des médicaments antiviraux prometteurs comme traitement potentiel du coronavirus. N’ont pas fonctionné dans l’une des premières grandes études, sur des patients gravement malades. Ont rapporté mercredi des chercheurs chinois.

« Aucun avantage n’a été observé », ont écrit les chercheurs dans le New England Journal of Medicine.

L’étude a testé Kaletra, une combinaison de deux médicaments antiviraux, le lopinavir et le ritonavir, qui sont normalement utilisés pour traiter le H.I.V.

Il n’existe aucun traitement médicamenteux éprouvé, pour le nouveau coronavirus.

Les médecins du monde entier ont désespérément testé une gamme de médicaments. Dans l’espoir de trouver quelque chose qui aidera les patients,en particulier ceux qui sont gravement malades.

Bien que les résultats soient décevants, les chercheurs ont déclaré que cette étude n’était pas le dernier mot.

Et ont suggéré que d’autres études pourraient déterminer si les médicaments fonctionneraient. S’ils étaient administrés plus tôt dans la maladie, ou en combinaison avec d’autres médicaments.

Mercredi, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé un essai international. Pour déterminer quels médicaments antiviraux, pourraient être les plus efficaces.

La recherche, appelée Solidarity Trial, aura lieu dans des hôpitaux de plusieurs pays. notamment en: Argentine, à Bahreïn, au Canada, en France, en Iran, en Norvège, en Afrique du Sud, en Espagne, en Suisse et en Thaïlande.

D’autres pays devraient adhérer; les États-Unis n’en font pas encore partie.

Trump invoque la Loi sur la production de défense pour augmenter l’approvisionnement en équipements vitaux.

Le président Trump, a déménagé mercredi pour envoyer des navires-hôpitaux militaires dans les zones durement touchées par le coronavirus. Et a invoqué une loi autorisant le gouvernement fédéral, à ordonner aux fabricants américains de fabriquer du matériel médical indispensable,pour les agents de santé.

La lenteur de la réponse initiale de l’administration Trump à la crise mondiale. A laissé les États-Unis confrontés à une pénurie de kits de test. D’équipements et de lits d’hôpitaux disponibles.

Lors d’un briefing à la Maison Blanche, M. Trump a déclaré qu’il invoquerait la loi, la Défense Production Act, «au cas où nous en aurions besoin».

Le président a déclaré qu’il avait envoyé deux navires d’hôpitaux militaires. A fin d’aider à surmonter à la crise.

l’un à New York, l’autre à la côte ouest. Mais les responsables ont déclaré plus tard, qu’il faudrait des semaines avant l’arrivée du navire, à destination de New York.

Le plan Fédéral de lutte contre le COVID-19

Un plan fédéral de lutte contre le coronavirus, qui a été partagé avec le New York Times. A averti que des pénuries de fournitures médicales, telles que des équipements de protection, et des produits pharmaceutiques.

Pourraient arriver, «affectant les soins de santé, les services d’urgence, et d’autres éléments de l’infrastructure vitaux».

Les hôpitaux du pays ont signalé de graves pénuries de fournitures. De nombreux États construisent des hôpitaux de fortune pour répondre aux besoins croissants des familles de patients atteints de coronavirus.

Dans l’État de Washington, le comté de King transforme un terrain de football en hôpital sous tente avec 200 lits.

Les actions visent à préserver les lits d’hôpitaux locaux. Concernant les cas les plus graves, le comté, qui comprend « Seattle », a déclaré dans un communiqué.

« Cette situation progresse si rapidement et demande une action rapide et décisive », a-t-il annoncé.

Le gouverneur Kate Brown de l’Oregon, a déclaré qu’un hôpital de 250 lits. Serait installé vendredi sur le parc des expositions de Salem.

Les responsables de l’État cherchent également à identifier 1 000 lits d’hôpital temporaires.

Pour récupérer les patients sans le coronavirus, ce qui libérerait de l’espace pour les patients atteints de coronavirus.

« Il n’y a pas de protocole unique à droite », a déclaré Mme Brown mercredi.

«Nous obtenons constamment de nouvelles informations et nous intensifions constamment nos décisions à mesure que les infections augmentent.»

WANALAB.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici